Golf et Convivialité avec l’Association des Seniors Golfeurs de Poitou-Charentes

Présentation de notre sponsor Le Champagne Sylvain DAUTEL

Nous sommes fiers d'avoir à nos côtés le Champagne Sylvain DAUTEL.

Pour découvrir notre partenaire, cliquez ici

DU GOLF ET DU CHAMPAGNE BIEN SUR

Parmi toutes les maisons de champagne, Sylvain Dautel est connu pour l’élégance et la délicatesse de ses vins. Il a conçu la cuvée Mulligan, dédiée aux golfeurs, pour garantir l’excellence d’un moment convivial après votre parcours. La cuvée Mulligan est le nom ô combien évocateur de notre jeu de golf.

Il est issu d’ un assemblage de cépage  pinot noir (pour 75%) et de cépage  pinot blanc (25%), élaboré par ce jeune viticulteur de la côte des Bar. Le pinot noir : il apporte structure et puissance ainsi que des arômes de fruits rouges. Ce cépage peu tannique en fait un breuvage accessible aux palais les plus sensibles. Le pinot blanc : peu aromatique, souvent floral et nuancé de fruits blancs, il se caractérise par une acidité rafraîchissante et nerveuse. Son rapport qualité-prix-passion en fait un champagne d’excellence.

LES ÉTAPES DE L’ÉLABORATION DE LA CUVEE MULLIGAN

Pressurage, tirage, remuage, dégorgement, dosage … : l’élaboration du Champagne est un art un peu occulte que nous vous dévoilons ici en quelques étapes.

1. Les vendanges
Les vendanges sont obligatoirement manuelles en Champagne.

2. Le pressurage
Une fois vendangés par parcelles et cépages, les raisins sont conduits vers les presses pour extraire les jus. Pour les raisins de Pinot Noir (75%) et Pinot Blanc (25%) qui sont des raisins à jus blanc et à peau noire, le pressurage est réalisé de manière à extraire rapidement le jus afin que la peau des raisins ne le colore pas.

3. La fermentation alcoolique
Il s’agit de la transformation des sucres des raisins en alcool grâce à l’action des levures et celle-ci dure environ 15 jours : elle est réalisée par parcelles et par cépages et on obtient alors des vins blancs tranquilles c’est-à-dire non effervescents appelés « vins clairs » en Champagne.

4. La mise en réserve des vins
Chaque année, une partie plus ou moins importante des vins est réservée c’est-à-dire mise de côté, pour entrer dans les assemblages des années suivantes. Ces vins des années précédentes sont appelés « vins de réserve ».

5. L’assemblage
L’assemblage consiste à « mélanger » différents vins de Champagne, des vins clairs de l’année et des vins de réserve des années précédentes, pour obtenir un type de Champagne bien précis. L’apport des vins de réserve permet de créer ainsi, année après année, des assemblages homogènes et donc des champagnes dont la personnalité, le style et le goût restent les mêmes au fil du temps.

6. La mise en bouteille et la prise de mousse
La méthode champenoise ou méthode traditionnelle consiste à élaborer des vins effervescents en ajoutant une « liqueur de tirage », composée de vin, de sucre et de levures, au moment de la mise en bouteille (le tirage) des vins clairs, au plus tôt à partir du mois de janvier qui suit les vendanges en Champagne. On bouche ensuite la bouteille avec une capsule en métal et cette liqueur va déclencher une seconde fermentation dans la bouteille et permettre la prise de mousse. Le vin devient alors effervescent avec la formation d’un dépôt.

7. Le vieillissement
Les bouteilles sont déposées sur lattes pendant une durée de 15 mois au minimum pour le Champagne Brut non millésimé et de 36 mois au minimum pour le Champagne millésimé.

8. Le remuage
Il s’agit ici d’évacuer le dépôt naturel qui s’est formé au moment de la prise de mousse. On va alors remuer très régulièrement les bouteilles en les inclinant de plus en plus jusqu’à ce que le dépôt glisse entièrement vers le goulot.

9. Le dégorgement
Le dégorgement consiste en l’expulsion du dépôt. On plonge le goulot de la bouteille dans un bain de saumure à -17°C pour congeler le dépôt puis on relève la bouteille et on la décapsule. C’est alors que la
pression du vin effervescent expulse le bloc de glace contenant le dépôt puis on remplace le vide ainsi créé dans la bouteille par une liqueur appelée « liqueur d’expédition » composée de vin et de sucre.

10. Le dosage
Le type et la teneur en sucre de cette liqueur d’expédition constituent le dosage d’un Champagne. On distingue les dosages suivants selon la quantité de sucre par litre de vin :
– Nature : 0 à 3 grammes de sucre par litre (appelé également « Non dosé » ou « Zéro »).
– Extra-Brut : 3 à 6 grammes de sucre par litre.
– Brut : 6 à 12 grammes de sucre par litre.
– Extra-Dry : 12 à 17 grammes de sucre par litre.
– Sec : 17 à 32 grammes de sucre par litre.
– Demi-Sec : 32 à 50 grammes de sucre par litre.
– Doux : Plus de 50 grammes de sucre par litre.

11. Le bouchonnage
C’est l’opération qui consiste à fermer la bouteille à l’aide du fameux bouchon de liège maintenu par un muselet de fil de fer torsadé.

CONNAISSEZ-VOUS LES VERTUS DU CHAMPAGNE ?
Quand on vous parle de champagne, votre regard pétille ? Vous avez bien raison : il serait conseillé pour prévenir de certaines maladies mais pas que ! La preuve avec 5 bienfaits (re)connus du champagne. Attention évidemment : à consommer avec modération, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

1. Le champagne est l’un des alcools les moins caloriques.
Boire ou ne pas grossir, il faut normalement choisir. Sauf que le champagne est si peu calorique que l’on peut siroter sa flûte sans avoir peur des répercussions sur la balance.

2. Boire du champagne aide à prévenir de la démence.
Une étude récente menée par des scientifiques de l’Université de Reading au Royaume-Uni, affirment que le pinot noir et le pinot meunier, tous deux utilisés dans la fabrication du champagne, contiennent des composés qui aident à conjurer la possibilité de contracter une démence plus tard.

3. Le champagne est « bon » pour le cœur.
Comme le vin rouge et blanc, le champagne peut être bon pour votre cœur. Il contient en effet les mêmes antioxydants qui protègent vos vaisseaux sanguins, réduisent le mauvais cholestérol et préviennent les caillots sanguins. Ce qui entraîne une diminution du le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Si c’est consommé avec modération toujours.

4. Le champagne booste votre bonne humeur !
Les buveurs de fines bulles connaissent ce sentiment de joie à partir d’une gorgée de champagne : c’est grâce au magnésium, au potassium et au zinc qu’il contient.

5. Le champagne Sylvain Dautel a une vertu supplémentaire
son vignoble étant certifié Haute Valeur Environnementale, la qualité de son champagne en est magnifiée. Votre palais reconnaitra la différence.

CUVÉE MULLIGAN CERTIFIÉE HAUTE VALEUR ENVIRONNEMENTALE

En s’engageant depuis plusieurs années vers des démarches plus respectueuses de l’environnement, Sylvain DAUTEL, vigneron champenois, a mis en place des pratiques qui lui valent aujourd’hui, d’être à la tête d’une exploitation , titulaire du label Haute Valeur Environnementale

La certification officielle HVE (haute valeur environnementale) s’inscrit autour de 4 thématiques :
Préservation de la biodiversité, Stratégie phytosanitaire, Gestion de la fertilisation, Equilibre des rendements

LES VIGNES SONT TRAITÉES AUX UV

Cette technologie est un module qui se fixe à l’avant d’un enjambeur. Il bombarde le pied des vignes d’un rayonnement UV sur une fréquence qui va stimuler la vigueur du cep et lui permettre d’être plus résistant aux maladies telles que le mildiou et l’oïdium. Ces maladies sont terribles pour le vignoble et demandent jusqu’alors la pulvérisation régulière de traitements au long de la pousse des vignes.

Grâce à cette innovation qui rentre totalement dans la philosophie et le cahier des charges du label Haute Valeur Environnementale, le vigneron peut espérer se passer desdites pulvérisations. Le résultat se retrouve gustativement dans la flûte. L’opérateur de l’enjambeur doit protéger sa peau car la machine garantit le coup de soleil !